Logo Paroisse-Saint-Martin-de-Mayenne-Moulay

Paroisse Notre-Dame sur la Varenne

Homélies 2-3 décembre Ambrières, St Georges, Villaines

4 décembre 2023

Daniel Ruault, diacre a conclu l’homélie par ces mots : » Soyons ces veilleurs qui n’hésitent pas à réveiller les endormis pour leur annoncer une joyeuse nouvelle : il est vivant ! »

La Liturgie de la parole du samedi 2 décembre pour la Sainte Barbe à Notre Dame d’Ambrières

 
« J’imagine que vous avez un téléphone portable sur vous. Est-ce que vous l’avez mis en veille ou l’avez-vous éteint ? Ce n’est pas du tout pareil.
S’il est en veille il suffit d’un clic pour le redémarrer.
Etre en veille, c’est être toujours réactif. La question posée aujourd’hui est la suivante : est-ce que nous sommes totalement éteints ou est-ce que nous sommes en veille ?
Jésus nous dit : « Veillez ! ». Il s’agit d’un impératif, ce n’est donc pas facultatif. D’ailleurs c’est une constante biblique : « Sous tes remparts Jérusalem, j’ai placé des veilleurs » (Is 62,6). Jésus reprend les quatre veilles classiques : le soir, à minuit, au chant du coq et le matin.
Jésus nous dit : « Prenez garde » (Mc 13,33). Prenez garde signifie que l’on prend une garde. Il y a comme cela beaucoup de professions qui sont de garde, c’est-à-dire qui restent éveillées quand les autres dorment : les pompiers, les policiers, les médecins, les infirmières.
J’imagine les premières gardes dans les milieux concernés, c’est d’abord l’angoisse en attendant l’urgence éventuelle. Ne pas arriver à dormir pour être toujours en éveil. Au bout de quelques mois ,ils finissent par s’habituer et par s’endormir. Le problème, c’est qu’au moment de l’urgence l’épouvantable B.I.P. les réveille en sursaut et qu’il faut partir un peu hagard….
Quand le Seigneur reviendra sera-t-on en éveil, prêt à le recevoir ou sortir péniblement de notre
sommeil les yeux floutés sans pouvoir le reconnaître ?
Comment comprendre le temps que nous vivons ? »…
 
Le texte complet de l’homélie
En hommage aux 5 pompiers volontaires décédés en France cette année, 5 casques ont été déposés au pied de l’autel et 5 lumignons sur l’autel.
Frégane et Jean-François ont lu la prière universelle pour la Sainte Barbe à Ambrières

« …en ce temps de l’Avent, n’oublions pas que nous attendons quelque
chose, je veux dire- ou plutôt quelqu’Un » Père Jimmy

(photo d’illustration)

Messe anticipée  samedi 2 décembre et messe du 1er dimanche  de l’Avent, 3 décembre à St Georges Buttavent, Ambrières et Villaines la Juhel

Homélie du Père Jimmy

« …il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis »
C’est maintenant le verset que je retiens et qui attire en ce moment toute mon attention. On entend parfois « que le temps passe vite !» On entend aussi parfois « qu’est-ce qu’une vie, ça passe trop vite » Et ce temps de l’Avent dans lequel nous entrons ce dimanche, peut nous aider à lever le pied, à revenir à l’essentiel. Quand je vois le décorum, j’ai envie de dire que c’est mal parti. Déjà en novembre, les magasins préparaient dans leur rayons les chocolats, les jouets, tous les trucs que l’on va acheter pour les fêtes de fin d’année, les fêtes de la lumière, les villages illuminés sur les thèmes de Walt Disney. Déjà début novembre on nous avait enlevé la fête de la Toussaint pour la fête d’Halloween. Et maintenant, et aujourd’hui, c’est la fête de Noël que l’on veut nous enlever
« …il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis »
Ça a commencé il y a bien longtemps déjà avec l’étoile en haut du sapin. Sur toutes les places, il y avait un sapin de Noël avec à son sommet une belle étoile. Aujourd’hui, l’étoile a disparu, on l’a oubliée. Alors on s’est interrogé, vrai sapin ou faux sapin ? On est heureux lorsqu’il y a encore un sapin.

Le texte complet de l’homélie 

La créche est installée à Notre Dame d’Ambrières, Marie et Joseph sont en chemin