Logo Paroisse-Saint-Martin-de-Mayenne-Moulay

Paroisse Notre-Dame sur la Varenne

Homélie du 24 décembre, 4ème dimanche de l’Avent

24 décembre 2023

L’homélie du Père Jimmy : »Marie ne garde pas son « OUI » pour elle. Marie se met en route avec générosité, elle répond à son élan intérieur, elle n’a pas peur. »

« L’ange entra chez elle et dit « Je te salue, Comblée de grâce, le Seigneur est avec toi » Ce sont bien les mêmes paroles que nous reprenons dans la prière de l’Ave Maria « Je te salue, Marie, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi ». Et la rencontre de l’ange Gabriel avec Marie, avec le OUI de Marie va faire basculer l’histoire de l’humanité. Le OUI de Marie « Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole » » On peut penser que Marie n’a pas tout compris tout de suite, mais parce qu’elle est « Comblée de grâce », parce qu’elle est toute imprégnée de la grâce de Dieu, et bien, elle dit OUI.
Par Marie, Dieu nous rejoint et s’incarne, prend chair dans l’histoire des hommes. Dieu souhaite ainsi s’approcher de nous, de bien des façons, de façon différente, particulière, singulière. Ouï, Dieu, avec sa grâce entre dans notre vie et nous donne son Fils. Le OUI de Marie est un exemple pour chacun de nous. C’est un OUI dans la confiance, c’est un OUI dans l’abandon. C’est un OUI offert librement, c’est un OUI qui va changer le destin de l’humanité.
A quelques heures de l’arrivée de Jésus, sommes-nous prêts à notre tout de donner notre « OUI », notre « OUI » à l’accueil de Jésus dans notre vie. Est-ce que nous acceptons que Jésus, le Fils de Dieu s’approche de nous ? Que Dieu s’approche de nous ?
Je suis lassé d’entendre des chrétiens, et encore ce matin, me dire qu’ils ne seront pas là pour assister à l’évènement qui nous attend, dans quelques heures. On peut essayer de trouver des raisons « Cette année, nous recevons, et les enfants ne sont pas pratiquants »« Cette année, on est chez les enfants, et on ne veut pas les embêter avec « ça », on ne veut pas les choquer » « Cette année, on part chez des amis et on ne sait pas s’ils sont croyants, et on ne sait même pas l’horaire de la messe ».
Le 1er juin 1980, le Pape Jean Paul II nous posait déjà deux questions à la fois dans son homélie lors de sa visite à Paris :
  • France, Fille ainée de l’Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ?
  • France, Fille de l’Eglise et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’alliance avec la sagesse éternelle ?  » …
Le texte complet de l’homélie du 23 décembre à St Georges de L’Isle et du 24 décembre à Ambrières