Logo Paroisse-Saint-Martin-de-Mayenne-Moulay

Paroisse Notre-Dame sur la Varenne

Homélie du 10 décembre, 2ème dimanche de l’Avent

11 décembre 2023

Messe du 10 décembre à Notre Dame d’Ambrières

L’homélie du Père Jimmy :« Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. »
« Dans l’Ancien Testament, le prophète Elie prêchait de changer, de se convertir ; au début de l’évangile de saint Marc, c’est Jean Baptiste qui prêche de changer, de se convertir.
Le baptême que propose Jean-Baptiste, c’est un plongeon pour manifester le désir de purifier toute sa vie. Le baptême de Jean-Baptiste est un baptême d’homme ; le baptême de Jésus, c’est le geste même de Dieu, c’est Dieu lui-même qui purifie son peuple en lui donnant son Esprit, qui purifie le cœur. Le cœur pur, c’est le cœur qui est tout tourné vers Dieu.
« Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. » le prophète annonçait l’intervention prochaine de Dieu, que Dieu allait libérer son peuple de l’exil et dans ce passage de saint Marc, nous sommes invités à changer, à nous convertir, oui, à nous préparer pour accueillir Jésus :
  • Tout notre être doit se préparer pour accueillir Celui qui doit venir.
    • Temps de l’Avent : temps pour une prière plus intense, pour un cœur à cœur pour soi, pour les autres, pour Dieu.
    • Temps de l’Avent : temps pour lire, pour méditer sur des passages de la Bible, pour me laisser enseigner, pour chercher Dieu.
    • Temps de l’Avent, temps pour accompagner, pour aider, pour visiter, pour servir mon prochain.
    • Temps de l’Avent : un pardon à demander, un pardon à donner, un pardon à recevoir.
    • Temps de l’Avent : un secours à demander, un secours à donner ; un secours à recevoir.
    • Temps de l’Avent : de l’amour à demander, de l’amour à donner, de l’amour à recevoir.Tout notre être doit se rénover pour faciliter Sa présence en nous.C’est l’histoire de Gabin, un homme rencontré cette semaine qui me dit : « Vous savez mon Père, la vie est dure, je me suis détourné de la foi, de la religion ; je n’y croyais plus en Jésus, en l’Eglise, en tout ça. (…) Puis là je me dis, Gabin, tu y crois encore en faîte ; oui mon Père, j’y crois encore et j’ai décidé d’aller à la messe tous les dimanches. Je voudrai me confesser. » Changer.
      Au temps de Jean Baptiste, c’est un temps de neuf, de nouveauté qui était attendu. Jean Baptiste attirait à lui toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem, il attirait des foules et il prêchait que quelque chose allait changer, que quelqu’Un allait arriver. Oui, Jean Baptiste annonçait que Dieu, par Jésus Christ allait se faire le plus proche de chacun d’entre nous, il annonçait le Messie et que l’on devait se tenir prêt.
      Et moi, qu’est-ce que je peux changer, quelles conversions suis-je prêt à opérer pour accueillir Celui qui doit venir ? Orgueil, avarice, luxure, envie, gourmandise, colère, paresse : suis-je prêt à tout remettre dans les mains de notre Seigneur ?
      Comment bien vivre ce temps de l’attente, ce temps de l’Avent car on n’attend pas Jésus comme on attend un train… Alors :
    « Faites tout pour qu’on vous trouve sans tache ni défaut, dans la paix »
    Chers amis, veillons, changeons et soyons sans crainte, soyons en paix, le Dieu Amour est tout proche.  Amen.