Homélie, 10ème dimanche, 9 juin 2024

8 juin 2024

Accueil :
Frères et sœurs, chers amis,
En lien avec les manifestations organisées avec la ville de Mayenne, portons particulièrement dans notre mémoire et notre prière, ce 80e anniversaire du bombardement de la ville par les alliés. J’ai demandé à Mr Pierre Douillet en début et en fin de célébration de raviver notre mémoire, si nous voulons avoir de l’avenir, un avenir de paix. MERCI à la chorale paroissiale de nous aider à chanter notre foi et notre espérance, et d’interpréter en finale, en ce jour d’élections européennes « la Neuvième symphonie composée en 1823 par Ludwig van Beethoven, qui a mis en musique l’«Ode à la joie», poème écrit en 1785 par Friedrich von Schiller ». En laissant retentir l’hymne européenne dans notre basilique, nous voulons manifester combien l’Eglise s’associe pleinement aux événements liés au D Day et nous convie à voter pour l’Europe qui a des racines chrétiennes.

Homélie : Gn 3, 9-15 ; Ps 129 ; 2 Co 4, 13-5, 1 ; Mc 3, 20-35
Chers amis, vu le contexte de cet anniversaire du débarquement allié, en 1944, pourquoi ne pas retenir le message final de l’Evangile : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère »
Jésus connait la force des liens du sang, la force de la fraternité dans une famille, la force de la parentalité. Jésus, seul, par la grâce de l’Esprit-Saint, peut faire que cette fraternité/parentalité s’ouvre à l’universalité des hommes. Seul, Celui qui après Pâques, disait, en apparaissant à ses disciples : « La Paix soit avec vous » peut offrir la paix, plénitude de tous les biens, la paix avec Dieu, avec soi-même, avec les autres, avec la création toute entière. Dieu veut pour ses enfants un monde de paix, de justice, de fraternité.
Quel bel exemple de fraternité en acte que le sacrifice de ces soldats et de ces civils pour la liberté de la France et d’autres peuples. Une guerre mondiale appelle une paix mondiale ! Comment ne pas être touché, ému, bouleversé, encore aujourd’hui, par la beauté profonde qui continue de rayonner de ces immenses cimetières magnifiquement entretenus ! Tous unis jusque dans la mort pour sauver la liberté méprisée. « Certains étaient Français et ont, avec les Résistants de l’intérieur, sauvé l’honneur de notre pays ; quelques-uns étaient juifs ; ils voulaient combattre pour arracher les leurs à la destruction dont l’ampleur allait être encore découverte ; beaucoup étaient britanniques ou américains ou canadiens ou australiens et beaucoup venaient des différents peuples de ce que l’on appelait alors les empires coloniaux. Nombreux parmi les combattants venus à notre secours étaient les musulmans, nombreux aussi les hindous, nombreux les chrétiens de toutes confessions, d’autres n’avaient pas de religion, voire se méfiaient de toute religion. A eux tous, nous devons d’avoir pu construire un vaste espace de coopération, de libre circulation des personnes et des biens, de prise en charge des enjeux communs » Déclaration du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France à l’occasion de la commémoration des quatre-vingts ans du Débarquement, 5 juin 2024.
Cette libération de l’oppresseur nous oblige au devoir de mémoire, à la reconnaissance, à la responsabilité : des peuples sont venus à notre secours, pourquoi, à notre tour, n’aiderions-nous pas d’autres peuples bafoués dans leurs droits ! « Si vis pacem, para bellum » disait un dicton romain : « Si tu veux la paix, prépare la guerre ». Est-ce suffisant ? Non. Tout l’Evangile ne cesse de nous dire et redire sur tous les tons : Si tu veux la paix, combats le mensonge, pratique la justice, cherche la vérité, persévère dans l’amour, va jusqu’aux racines du mal : le péché (c’est la 1e lecture), poursuis la vie éternelle (c’est la 2e lecture), fraternise (c’est l’Evangile)
« Puisse la mémoire du débarquement en Normandie » et la libération de notre ville de Mayenne « renouveler notre désir de servir une véritable culture de la paix, bénéfique pour la France, pour l’Europe et pour le monde »
AMEN ALLELUIA MARANATHA