Grande joie pour la communauté paroissiale

10 avril 2024

Joie pour nos trois paroisses et Joie pour les nouveaux baptisés

 

Nos trois paroisses rassemblées pour la veillée pascale : quelle joie d’être ensemble !

Au début de la célébration, nous avons allumé un feu pour signifier le passage de nos vies ordinaires en solidarité avec tous nos frères et sœurs en humanité qui sont plongés dans le noir des difficultés et des souffrances. Nos vies deviennent lueurs d’espoir auprès du feu du Créateur, Lui qui est riche en miséricorde et qui éclaire notre chemin de vie en nous invitant à suivre le Christ Ressuscité.

La lumière du Christ, signifiée par le grand cierge, -le cierge pascal-   attire notre regard, notre attention, et vient éclairer nos visages et nos cœurs, comme il vient guider et illuminer la vie et le cœur des nouveaux baptisés depuis leur cheminement catéchuménal, jusqu’à ce moment tant désiré et qui va se poursuivre dans leur vie de baptisé soutenue par la lumière de la Parole de Dieu, de l’Eucharistie et par l’Eglise de frères et de sœurs chrétiens. 

L’eau est l’élément primitif de toute vie et ô combien précieuse !  Dans la foi de l’Eglise, l’eau nous invite à rendre grâce à notre Dieu créateur.  

Parler de l’eau, c’est évoquer la source. Parfois, nous ‘surfons’ sur les eaux de la vie sans connaître la source.  La source d’eau vive est parfois empêchée de jaillir dans nos vies. Et soudain la source d’eau vive jaillit dans la confiance et la joie d’une rencontre, rencontre d’une sœur ou d’un frère baptisé, rencontre d’un aîné dans la foi, rencontre d’un accompagnateur, et aussi rencontre dans la prière de Celui qui nous parle.

Quand notre vie devient parfois « une terre desséchée », nous avons tous à revenir à la source. Croyons à la nappe phréatique de notre baptême !

L’eau qui fait vivre et qui fait renaître est sanctifié par le souffle de Dieu, l’Esprit-Saint.

À trois reprises, l’eau a coulé sur Louna, Pascal, Marylin et Cheryline, ce qui veut dire 

– que les nouveaux baptisés sont d’abord plongés dans l’humanité dont ils sont partie prenante, une humanité aimée de Dieu.

– pour dire qu’ils sont unis à la vie du Christ, mort et ressuscité. « Nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ… c’est pour mener une vie nouvelle avec lui » (St Paul). 

– pour dire enfin qu’il sont membres de la communauté chrétienne, l’Église. Ils peuvent compter sur le soutien des membres de la paroisse, de leurs marraines et parrains, de leurs proches. L’Esprit de Dieu, qui anime le cœur de tous les baptisés, donne à chacun l’audace de partager, de témoigner, de vivre sa foi au cœur du monde

                                                                               Père Gérard Poirier, curé des paroisses de Saint-Berthevin,                                                               Saint-Pierre de Changé, Saint-Jean, Saint-Paul et Saint-Sulpice à Laval