31 Décembre 2023 : La Sainte Famille « B »

1 janvier 2024


En ce dimanche après Noël, nous fêtons la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph. Cette famille nous est présentée comme modèle pour toutes les familles. Les textes bibliques de cette année B nous rappellent que la foi est une valeur essentielle de la vie familiale. Elle tisse des liens très forts entre les personnes que tant de choses séparent.
 
La première lecture du livre de la Genèse et la lettre aux Hébreux nous parlent de la foi d’Abraham. Voilà un homme qui s’est mis en route pour aller vers le pays que Dieu lui destinait. Il est parti sans savoir où il allait. Il a cru à la Parole de Dieu qui lui promettait une descendance issue de son sang. La foi, c’est s’engager sur le chemin que Dieu nous montre.
 
A y réfléchir, la foi façonne des existences solides. Elle nous aide à faire face aux problèmes de la vie. Aux chrétiens persécutés, l’auteur de la lettre aux Hébreux a voulu les encourager à tenir bon. Il leur montre Abraham comme modèle  de la foi en Dieu. « Grâce à la foi », le projet de Dieu a pu s’accomplir. La lettre aux Hébreux nous invite donc à une relecture des événements anciens. L’aventure d’Abraham s’accomplit en Jésus : il est le meilleur témoin de la foi. Il en est  l’initiateur et l’aboutissement.
 
Tout l’Évangile nous présente Jésus qui vient éclairer notre vie. Cela  change tout dans notre façon de regarder et d’écouter les autres. Nous vivons dans un monde qui accuse et condamne. Le regard de la foi nous invite à regarder le meilleur en eux. Il les aide à grandir et à s’assumer. Avec lui, les familles deviennent des lieux d’éducation et d’amour véritable : elles trouvent la joie de prier et de louer Dieu. En ce jour, nous n’oublions pas toutes les familles qui sont douloureusement éprouvées par le deuil, la maladie d’un proche, la mésentente. Nous demandons au Seigneur  qu’elles rencontrent des témoins de l’amour qui est en Dieu.
 
Cet Évangile nous rappelle que Marie et Joseph, quarante jours après la naissance de Jésus, se rendent au temple de Jérusalem. Ils obéissent à la loi de Moïse qui prescrit d’offrir au Seigneur tout fils premier né. Nous pouvons imaginer cette humble famille que rien ne distingue des autres. Et pourtant, elle ne passe pas inaperçue : Siméon et Anne s’approchent de l’enfant. Animés par l’Esprit Saint, ils se mettent à louer Dieu. Ils reconnaissent « la Lumière des nations et le Salut d’Israël ». Encore une fois, ce qui a été caché « aux sages et aux savants » a été révélé aux tout-petits.
 
Voilà cette rencontre extraordinaire entre deux jeunes époux et deux personnes âgées. Ils sont remplis de joie et d’action de grâce. C’est Jésus qui les fait se rencontrer. Et c’est toujours vrai dans notre monde d’aujourd’hui. C’est Jésus qui unit les familles. En lisant l’Évangile d’aujourd’hui, le pape François nous invite à penser aux grands-parents : leur rôle est absolument précieux pour la transmission de la foi aux jeunes générations.
 

Le message qui nous vient de la Sainte Famille est d’abord un message de foi. Dans la vie familiale de Marie et Joseph, Dieu est au centre : il l’est en la personne de Jésus. La famille de Nazareth est sainte parce qu’elle est centrée sur la personne de Jésus. Voilà cet idéal qui est proposé aujourd’hui à toutes nos familles,  parents et enfants. Une Sainte Famille est une famille normale animée par le souffle de la foi, de l’espérance et de la charité.

Les textes bibliques de la Sainte Famille nous adressent une invitation à approfondir notre foi pour qu’elle soit plus vivante et plus forte. Accueillons dans nos vies, dans nos familles Jésus « Lumière des nations ». Confions à Marie, Reine et Mère de la Famille, toutes les familles du monde, qu’elles puissent vivre dans la foi, dans la concorde, dans l’aide réciproque. Que Marie nous aide à accueillir la Parole de son Fils et à faire « tout ce qu’il vous dira ».

Dans quelques heures, nous nous souhaiterons une bonne, joyeuse et sainte bonheur… le bonheur : la joie de vivre avec Dieu, sa présence ne déçoit jamais !
AMEN

Père Jean-Claude Duclos