24 décembre 2023 : Messe de la Veillée de NOËL

30 décembre 2023

 

                           En cette nuit, « un sauveur nous est né. » NOËL est Fête de la Lumière de Dieu pour l’homme aujourd’hui.

                           Auprès de l’étable de Bethléem, la gloire du Seigneur enveloppa les bergers de sa lumière. Les bergers sont rassurés par l’Ange du Seigneur « Ne craignez pas », ils accueillent la bonne nouvelle, et partent vers l’étoile, vers la lumière de Dieu pour trouver dans l’humilité et la sobriété d’une crèche, le nouveau- né emmailloté qui est le Christ, le Seigneur.

                          Cette lumière de Dieu, venue de Bethléem et cette Bonne Nouvelle de la naissance du Sauveur viennent nous saisir, ce soir, pour aller au-delà des obscurités de la vie :  

  • cette lumière de Dieu qui est celle de son enfant bien-aimé, vient en nous, pour nous, pour tous ; elle devient grande paix, une paix intérieure, pour retrouver un cœur apaisé et vivre au quotidien l’espérance de l’évangile ;
  • cette lumière de Dieu qui rayonne sur les visages de tous les disciples de Jésus, vient illuminer nos propres visages, et par notre affection, notre amitié, elle rejoint nos proches et tous ceux qui ont tant besoin de réconfort et d’amitié parce qu’ils sont isolés, malades ou en deuil.

                          Devenons comme les bergers de la crèche de Bethléem ; contemplons l’enfant déposé dans la mangeoire ; avec les bergers, avec les anges, avec tous les hommes de bonne volonté, chantons notre louange au Dieu-avec-nous : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime… »   Quel beau chant de joie, quelle belle prière pour tous ceux qui, en ces jours, contemplent la crèche de nos maisons et de nos églises pour célébrer la naissance du Seigneur et qui chantent Dieu pour la venue de son Fils bien-aimé au milieu de nous.

                          Entendre, accueillir la Bonne Nouvelle que Dieu annonce… Vibrer de joie au contact de Celui qui est Lumière et Vie pour le monde… et aller dire aux autres ce que nous avons vu et entendu… tel est le cheminement de tous ceux qui, après les bergers de Bethléem, ont été des témoins de la Foi ; et tel est, pour nous aujourd’hui, notre cheminement de croyants.

                          La Bonne Nouvelle, la joie de Noël a pénétré le cœur des hommes et connaît de nombreuses expressions dans l’histoire et dans la culture des peuples et des nations. Aujourd’hui encore, nous qui sommes là, nous participons à la transmission de la Bonne Nouvelle de l’Evangile, qui surpasse tous les clivages, les conflits, les peurs.  La Bonne nouvelle de Noël, par l’humanité du Fils de Dieu et sa présence d’amour, dépasse toutes frontières, et les chrétiens de tous pays et de toutes langues s’engagent par leur baptême à être fidèle à cette Bonne nouvelle universelle d’amour, de paix, de fraternité, le plus beau cadeau de Dieu pour le salut du monde.

                         Chers amis, l’enfant de la crèche ouvre ses bras, beau signe d’amour et d’humanité ; l’enfant reçoit l’amour de Marie et de Joseph dans l’humble crèche à ciel ouvert, puisque des portes se sont fermées pour l’accueillir ou pas d’accueil d’urgence pour sa naissance.  Plus tard, Jésus dira : « Je suis la porte… je suis venu pour que tous aient la vie… je suis le bon pasteur qui donne sa vie… »

                         A l’écoute de Jésus, puissions-nous recevoir sa Parole afin d’ouvrir la porte de nos cœurs pour accueillir la joie des bergers et se laisser toucher par l’amour et la paix du « Dieu-avec-nous ».

                         Noël est une porte ouverte, une porte qui s’ouvre sur notre monde qui, aujourd’hui, a tant besoin de paix et de fraternité.  Oui, ouvrons nos portes, Dieu entre dans nos vies ! À notre mesure, à travers les engagements qui sont les nôtres, puissions-nous être des artisans de bienveillance et d’espérance, d’amour et de paix. Que nos cœurs se fassent attentifs à celles et ceux qui ont besoin de notre attention, de notre affection, de notre présence… et devant l’enfant de la crèche, nous les portons dans notre prière. 

Que nos visages s’éclairent de la Lumière et de la Bonne Nouvelle de Noël !

Père Gérard Poirier