23 Décembre 2023 : 4ème Dimanche de l’Avent « B »

23 Déc 2023

         Nous voici à quelques heures de Noël ! A l’approche de cette grande fête, nous découvrons un Dieu qui rejoint notre humanité : Noël, Dieu vient chez nous. Les lectures de ce 4ème dimanche de l’Avent nous rappellent qu’il ne dirige pas les choses selon nos prévisions. Il dépasse nos vues et surtout il nous invite à lui faire confiance quand les événements nous déconcertent, à garder toujours l’espérance !

         C’est ce message que nous trouvons dans la première lecture : le deuxième livre de Samuel. Elle nous ramène au Roi David qui vient de vaincre ses ennemis avec l’aide du Seigneur. Il s’est fait construire un magnifique palais, une maison de cèdre. Pour l’époque, c’était un bâtiment particulièrement luxueux. C’est alors qu’il prend conscience qu’il n’a pas pensé à construire une maison pour l’Arche de l’alliance qui était le symbole de la présence de Dieu au milieu de son peuple, et il en fait part au prophète Nathan : « J’habite une maison de cèdre et l’Arche de Dieu habite sous une tente » ; Le roi souhaite un temple grandiose

 

          Mais Dieu fait comprendre à David et à chacun d’entre nous que nous ne pouvons pas l’enfermer dans nos plans. Dieu échappe totalement à nos prises, à nos manière de voir. L’achèvement de l’oeuvre royale ne peut venir que de Dieu. C’est donc Lui, le Seigneur qui construira à David une maison garantissant l’avenir. Les chrétiens verront en Jésus la personne en qui Dieu se rend présent au monde, il devient le Temple de Dieu. Celui de David n’était qu’une lointaine annonce, en Jésus, il trouve sa pleine réalisation.

          Et l’Evangile selon saint Luc est une réponse plus précise encore à la première lecture : nous découvrons un Dieu qui ne veut pas habiter une maison grandiose. Son grand désir est de venir habiter le cœur de l’homme. Il veut que nous devenions familiers de sa présence et que nous cheminions avec Lui, vers son Royaume d’éternité. Il nous invite à être en communion avec Lui et avec nos frères et sœurs. Tout cela a commencé très humblement à Nazareth, un petit village dont personne n’avait jamais entendu parler.

          Il suffit alors d’un oui, libre et résolu, pour que le corps de Marie devienne la demeure de Dieu. Disponible et confiante, Marie laisse entrer Dieu chez elle, en elle : « Et le Verbe s’est fait chair ». Elle a accepté d’être la servante du Seigneur, elle a servi l’humanité en lui donnant Celui qui est venu dans le monde pour le salut de tous les hommes : « Désormais, tous les âges me diront bienheureuse ». Marie, dont la vie se déroulait dans l’ordinaire du village de Nazareth, devient d’un coup l’écrin de l’histoire de toute l’humanité.

          Le plus beau cadeau de Noël, c’est Jésus qui vient demeurer en nous, dans nos vies. L’accueillir et le donner au monde, c’est quelque chose d’extraordinaire. Nous y trouvons une joie que personne ne peut nous enlever. Avec Lui et avec Marie, nos visites deviennent des visitations. C’est comme une lumière qui doit être mise sur le lampadaire pour qu’elle éclaire notre monde. Le Seigneur compte sur nous pour lui préparer une place dans le cœur des hommes. Il a besoin de nos mains pour continuer les siennes. Il a besoin de nos lèvres pour prononcer ses paroles. Il a besoin de nos yeux pour voir la souffrance humaine et la soulager… Une dernière et unique journée de la 4ème semaine de l’Avent nous est offerte pour finir de nous préparer. Tout à l’heure, nous pourrons recevoir Jésus en nous par l’Eucharistie.

           « Sainte Marie et saint Joseph, avec vous et comme vous, mais chacune et chacun à sa manière, nous voulons accueillir l’Enfant… veiller sur lui… et le porter au monde. Merci d’être avec nous pour faire EUCHARISTIE maintenant et dans les siècles des siècles ». AMEN.

Père Jean-Claude Duclos