21 avril 2024 : 4ème dimanche de Pâques « B »

22 avril 2024

 

« Vivre toute notre vie à la suite du Christ ! » C’est le sens de cet Évangile et de ce Dimanche de prière pour les Vocations, toutes les vocations : les vocations de prêtres, de diacres, de religieux-religieuses,.. mais aussi les vocations de tous les baptisés… Car précisément notre baptême est un appel du Christ à nous lever pour marcher à sa suite tout au long de notre vie, comme les brebis qui répondent à la voix du bon pasteur, du vrai berger et qui le suivent parce qu’il les connaît et les aime. Le Christ, lui aussi, nous connaît chacun, chacune par notre nom, i.e. dans tout ce qui fait le cœur de notre vie,… et Il nous donne sa Vie et son Amour en plénitude.

Oui, nous sommes tous appelés par le Christ à nous lever, et parfois à nous relever, pour marcher à sa suite, faire de notre vie, une vie donnée par amour.. Et cela, que nous soyons jeunes ou moins jeunes, mariés ou célibataires, mais aussi prêtres ou religieux-religieuses…  Nous avons tous à découvrir et à vivre chaque jour toujours plus intensément notre propre vocation, en répondant aux appels que le Christ nous adresse à l’aimer et à faire de notre vie, une vie toute entière au service des autres, au service de leurs attentes les plus profondes…

Mais comment le Christ nous appelle-t-il ? La plupart du temps, il n’envoie pas de coup de fil du ciel, ni de SMS, ni de Mail. En tous cas, moi je n’en ai jamais reçu. Et je ne pense pas être le seul.

Car le Christ a encore beaucoup mieux que tous nos moyens de communication les plus perfectionnés : il nous parle directement au plus profond du cœur par sa Parole, par son Esprit Saint, mais aussi à travers les attentes, les besoins et les appels des hommes nos frères. Et, si nous prenons le temps de nous poser, de faire silence dans notre vie, de le prier, de réfléchir avec lui à ce que nous voulons faire de notre vie.. au service de quoi et de qui nous voulons la mettre,.. alors peu à peu des choses s’éclaireront et se préciseront.

A nous ensuite, de voir comment répondre librement et généreusement à ces appels.. qui iront toujours dans le sens d’une vie davantage donnée à Dieu et davantage mise au service des autres.

Cette réponse pourra nous faire peur et demander du temps. C’est souvent par exemple, que des adultes qui demandent le baptême, disent que depuis longtemps ils sentaient ce désir de plus en plus ardent au fond d’eux-mêmes, mais qu’ils avaient peur de faire le premier pas… C’est ainsi également qu’il faut parfois être interpellés plusieurs fois avant d’accepter une responsabilité, un engagement, que ce soit dans la vie associative, dans un mouvement ou dans un service de vie en Église…

Il faut du temps aussi et même souvent beaucoup de temps, pour répondre à un appel que l’on ressent intérieurement ou qui nous est adressé un jour, à engager toute une vie comme prêtre, comme diacre ou comme religieux ou religieuse…. Et même quand on a répondu à cet appel, c’est chaque jour qu’il faut redire « Oui » et le vivre toujours plus intensément.

Et pourtant le Christ ne cesse de nous appeler, chacun, chacune, au cœur de notre vie.. soit pour aller encore plus loin dans ce que nous vivons déjà.. soit pour choisir cette autre manière d’aimer et de se donner, dans la vie religieuse ou comme prêtre…

Alors, prenons le temps régulièrement de faire silence dans notre vie, de relire la Parole de Dieu, de prier, mais aussi de regarder tous les besoins, toutes les attentes de ceux et celles qui nous entourent, pour voir comment et à quoi cela nous interpelle.. Laissons tous ces appels retentir au plus profond de notre cœur. Et prions pour avoir la force de dire « Me voici ! » sans attendre d’avoir 90 ans et plus ! Et cela, même si nous ne savons pas jusqu’où cette nouvelle « aventure humaine et chrétienne»  va nous conduire..

Et disons-nous que, de toute façon, dire « oui », pour mieux suivre le Christ et mieux servir les hommes, ce ne sera que du bonheur pour nous et pour tous ceux et celles qui vivront autour de nous. AMEN

Père Bernard TROHEL